Livre #mustread

Des guérisseurs bien de chez nous !


Au rayon ésotérisme, développement personnel ou bien-être, ce ne sont pas les livres qui manquent. Encore faut-il savoir ce que l’on cherche ? Que ce soit par le biais d’un ou d’une ami(e), en me promenant dans les rayons d’une petite librairie ou en me laissant guider par les critiques littéraires, certains livres ont retenu mon attention et font à présent partie des « must-have » de ma bibliothèque. Si le bonheur se partage, les histoires aussi. ;)

J’ouvre le bal avec Le nouveau guide des guérisseurs de Suisse romande, un livre signé Magali Jenny qui s’érige déjà comme l’annuaire de prédilection des praticiens des thérapies alternatives.

 

Livre spiritualité guérisseur Magali Jenny

© Laura Monney Consulting

 

 

Au-delà du bouche-à-oreille…  

Avant toutes choses, il faut que je vous prévienne ! Pour apprécier les livres comme je l’ai fait, il vous faudra : un paquet de biscuits Ovomaltine (je vous rassure, le paquet n’y passe jamais en entier, il reste toujours quelques miettes ;-)), une tasse de thé pomme-cannelle (pour y tremper les biscuits mais attention à ne pas en mettre partout, des années de pratique !), une bonne couverture sous laquelle se glisser et avec, pour ceux qui apprécient un fond sonore, votre playlist Spotify préférée (ou un bon vieux CD fera l’affaire pour les old-schools !). Voilà, vous êtes fin prêt(e)s à dévorer les livres dans MES meilleures conditions possibles. J

Le nouveau guide des guérisseurs de Suisse romande, à l’instar des pages jaunes réunissant les adresses de particuliers, réunit les coordonnées des guérisseurs qui pratiquent dans les contrées francophones de notre pays. Des guérisseurs, mais qui sont-ils ? Ne vous méprenez pas ! Loin d’être des druides ou des hippies au fond de leurs jardins, ce sont des gens comme nous, ou presque ! Ils ont un petit « quelque chose » qui leur permet de nous soigner. Parmi eux, des personnes pratiquant le secret, l’acupuncture, l’homéopathie, l’hypnose, le chamanisme, les constellations familiales, les fleurs de Bach, le reiki, les thérapies sonores, … Il y en a pour tous les goûts et pour tous les maux !

L’auteure, Magali Jenny, est partie à la rencontre de ces spécialistes - ou du moins en partie, car certains thérapeutes figurant dans ce livre m'ont rapporté ne pas avoir rencontré l'auteure et ont seulement échangé avec elle par email - dans le but de recenser ces bienfaiteurs de Suisse romande. Si ces guérisseurs sont toujours plus sollicités et recherchés (preuve en est le succès remporté par ce livre) et malgré les nombreux articles ou reportages télévisuels romands tels que Médiums d’un monde à l’autre, un film de Denise Gilliand, ils œuvrent encore bien souvent dans l’ombre et seul le bouche-à-oreille les met en lumière.

Dans son ouvrage, Magali Jenny raconte ses rencontres avec les guérisseurs, rebouteurs, ou énergéticiens et dresse leurs portraits en narrant certaines anecdotes. Cette partie du livre est des plus intéressante puisqu’elle permet de comprendre qui sont ces personnes et ce qu’elles font exactement. Si la grande majorité exerce son « don » ou compétence thérapeutique durant son temps libre et parfois en plus d’une activité professionnelle, d’autres s’y consacrent à plein-temps. Les guérisseurs se confient et abordent avec Magali les enjeux de respect, de tact relationnel et de disponibilité auxquels ils sont confrontés.

La question du financement est également soulevée chez les praticiens comme chez les consultants :

« Il doit y avoir une petite participation pécuniaire. L’argent, c’est aussi de l’énergie, comme tout ce qui nous entoure ; il permet l’échange, et le consultant montre ainsi qu’il veut s’investir ». (JENNY M., p.99)

D’autres témoignent et considèrent que leur « don » ou compétence thérapeutique devrait être mise à disposition des gens gratuitement.

Pour ma part, je pense que le « don de soi », aussi beau soit-il, requiert de l’énergie et du temps ce qui mérite une contre-partie. Celle-ci peut être sous forme d’argent, étant donné que certains vivent de leur pratique, ou sous forme de troc. L’important est d’apporter sa contribution et son investissement en marque de reconnaissance ou pour remercier le guérisseur qui se donne pleinement aux autres.

Dans la seconde partie de l’ouvrage, Magali Jenny regroupe la liste des praticiens afin que le lecteur puisse contacter l’un ou l’autre des guérisseurs suivant la région où il est établi ou la spécialité qu’il exerce. 

 

Livre spiritualité zen

(CC) Unsplash.com, Gaelle Marcel @gaellem

 

Allô docteur… ou allô guérisseur ?

Le livre met également en lumière la co-existence et parfois la confrontation entre la médecine dite classique et la médecine populaire exercée par les guérisseurs. « Discrédités par une médecine scientifique à la pointe du progrès, les soins traditionnels ont été relégués – croyait-on à des zones rurales, voire reculées, … » (JENNY M., p.33). Si bon nombre de guérisseurs déplorent le manque de coopération de la part des médecins, tous défendent, pour autant, la complémentarité des méthodes.

Convient-il alors de croire en l’efficacité des thérapies alternatives pour voir des résultats apparaître ? Du point de vue des praticiens, peu importe vos convictions, les énergies parlent d’elles-mêmes.

« Il n’est pas nécessaire pour le consultant de croire à ce que je fais. J’ai d’ailleurs moi-même du mal à expliquer ce que je fais précisément… L’énergie de guérison ne m’appartient pas. Elle m’habite, me traverse et stimule les forces d’autoguérison du consultant, là où c’est nécessaire. Le soin inclut le corps et l’esprit, avec la dimension physique, émotionnelle, intellectuelle, systémique, et spirituelle. » (JENNY M., p.110)

« […] la croyance, quelle qu’elle soit, n’est pas une nécessité pour obtenir des résultats. Elle (la guérisseuse) a assisté à des guérisons chez des gens plus que dubitatifs. » (JENNY M., p.115)

Je pense qu’il convient de retenir que dans tous les cas, médecins comme guérisseurs, devraient rechercher le bien-être de leur patient, et cela peu importe leurs convictions et donc la méthode employée. La revendication d’une technique plutôt qu’une autre ne devrait pas avoir sa place chez les soignants, seule la recherche du bien-être du patient doit primer, et la complémentarité est de mise ! Du côté des patients, il n’y a qu’une règle à suivre. Il faut s’écouter ! Si une technique vous attire plus qu’une autre alors n’hésitez pas à aller voir de plus près.

Bref, je ne vous en dis pas plus ! Si cet article a piqué votre curiosité ou si vous souhaitez faire un cadeau (ça changera des traditionnelles boîtes de chocolats), vous trouverez ce livre dans toutes grandes surfaces de distribution. Néanmoins, j’aime privilégier les librairies, qui de plus sont locales et emplies de bonnes énergies. J’en ai justement une à vous conseiller : la Librairie Bien-être à Fribourg.  

Restez curieux, et si vous aussi, vous souhaitez partager vos coups de cœur littéraires avec la communauté des lecteurs, n’hésitez pas à commenter sous cet article. ;)

 

Sources :

  1. JENNY M., « Le nouveau guide des guérisseurs de Suisse romande », Lausanne, Éditions Favre, 2015. 

 

Commentaire(s)

picto plume

Ajouter un commentaire


Sur le même thème :

Coco mais pas secoué !

Pour ce premier article "produit coup de coeur", c’est l’huile de coco qui est à l’honneur. Une huile qui devrait indubitablement figurer dans nos placards, de salle de bain et de cuisine !

Lire la suite

Le concept du brunch spirituel

Participez au "brunch spirituel" pour découvrir des thérapeutes et leurs médecines naturelles!

Lire la suite

... Vingt-cinq ...

Regardez mon logo Laura Monney Consulting de plus près… vous voyez ? Eh oui, le nombre 25 y figure en tout petit, inscrit dans l’illustration de la plume. Mais que signifie-t-il ?

Lire la suite